Mieux vaut Tarn que jamais

Après moultes hésitations et tractations afin de garder la motivation de l’équipe, un groupe de 5+ est parti établir son camp de base au Rozier (dpt de la Lozère) durant la semaine de l’ascension.
S’en est suivit 6 jours de grimpe dans les gorges de la Jonte, de la Dourbie, et du Tarn, au milieu des vautours, sous quelques goutes, un peu dans le vent, parfois au soleil, mais toujours dans la bonne humeur et selon le précepte PPP (plaisir-performance-promenade).
Les manips de cordes révisées au préalables ont étés mises en pratique (réchappe, rappel, relais, et même perchage…), et bien sur débriefées le soir sous le taud autour des repas concoctés par l’équipe de quart cuisine.


Pour ceux qui n’ont pas pu venir, ou qui veulent voir à quoi ça ressemble un Roc-Trip 5+, cliquez sur la photo pour accéder à l’album.

Et pour donner envie pour la prochaine édition, les menus de la semaines étaient:
-dimanche Fleischnaka
-lundi Ratatouille
-mardi Dahl
-mercredi spaghetti
-jeudi Salade césar et milanaise
-vendredi Croziflette
-samedi Paella
Que des repas de sportifs…

Bilan à fin février

La pluie, le vent, le couvre feu à 18h, l’impression que l’on nous met des bâtons dans les roues est bien présente, mais 5+ continu à grimper.
Depuis début janvier, seulement un seul weekend n’a pas eu sa sortie extérieur sur le rocher breton.
Petit rappel en image.

Et pour relativiser quand vous trouvez que le prochain point est loin, ou qu’il n’a pas l’air solide, 3 vidéos en république tchèque ou l’escalade suit des règles et des codes différents des nôtres. (cliquez sur l’image pour la 1ere des 3 vidéos)

Une dernière pour la route

Ça y est, on reprend les mêmes et on recommence.
Les kilos en trop du printemps venaient de nous quitter, nous venions de retrouver le mur, les copains et le plaisir de partager, et nous sommes de retour chez nous, dodo, boulot, dodo.
Il va nous falloir remettre la convivialité, en salle ou sur le rocher, à dans un mois.
C’est dans cette perspective qu’un groupe de grimpeurs a pris la route, lors du dernier WE de liberté, direction le calcaire à trou de la Guignoterie.
La météo n’était pas complètement de la partie, mais le créneau sans pluie à bien été rentabilisé et jusqu’à tard dans la nuit.

Une fois de plus, le déplacement à Bleau tombe à l’eau, mais promis dès que l’on nous libère, on charge les Pad (et non l’EPHAD) et direction le sable, la forêt et les rochers.
Mais surtout d’ici là, ne lâchez rien.

Il fallait y croire :)

Rares étaient ceux qui y croyaient.
La possibilité d’une météo clémente pour la première sortie de la saison était bien faible en compilant les prévisions météo vendredi soir..
Et pourtant, après le désistement de la très grosse majorité des troupes, c’est bien au soleil, à l’abri du vent, et avec une houle juste assez formée pour que la mer soit belle, que 2 valeureux représentants de 5+ ont foulé le granit de Loire Atlantique.

Prochain RDV dans 15 jours, direction le grès finistérien des rochers de l’impératrice. Et gardez à l’esprit que tant qu’on est pas mouillé, c’est qu’il ne pleut pas.

Planning des sorties T1

Ça y est le planning des sorties est fait.
Au programme de la grimpe en Bretagne, un déplacement sur le WE à la Guignoterie pour tester les mono et bi-doigts, et un WE à Bleau pour tenir les plats (et la seconde édition du concours de mousse au chocolat).

  • Dimanche 04 octobre: le Croisic, départ 10h.
  • Dimanche 18 octobre: l’Impératrice, départ 9h.
  • Samedi-Dimanche 24-25 octobre: la Guignoterie, départ vendredi soir ou samedi matin.
  • Samedi-Dimanche 31/10-01-11: Fontainebleau, départ vendredi soir.
  • Dimanche 15 novembre: ile aux Pies, départ 9h.
  • Dimanche 29 novembre: st Just, départ 10h.
  • Dimanche 13 décembre: la chaise du diable, départ 10h.

Rendez-vous au parking de St EX, covoiturage de rigueur et halte de convivialité au retour de rigueur.
Pensez à vous inscrire à la salle pour l’organisation du matériel.

Slack en Ville

Ça y est la rentrée est la, on retourne au boulot ou a l’école, avec son cartable et son gouter.
L’escalade à la salle n’a pas encore repris, mais avant de retourner à l’intérieur derrière son masque on se retrouve déjà.

Pas d’escalade au programme pour le moment, mais de la slack!
En plein milieu de Vannes, au parc de la Garenne, de curieux personnages attachent des arbres entre eux et « tentent » de marcher sur des sangles.

Équilibre, concentration, appréhension de son corps dans l’espace…
Et plaisir de se revoir bien sur.